L'approche de l'âne auprès des personnes en situation de handicap

L’animal crée du lien social entre les résidents et apporte de la vie tout simplement. Sa présence les pousse à communiquer leurs impressions, à poser des questions, à parler entre eux.

 

Il favorise une relation sans aléas, il est source et objet d’affection, d’apaisement, de soin, de distraction et de contacts sociaux.


Les activités de Julien

Julien, résident du Foyer de Vie  Marie Balavenne à Questembert vient les vendredis Après-midi s'occuper

des ânes en tant que bénévoles